Shoes – A Love Affair

[English version below]

Comme beaucoup de filles, j’ai une relation particulière avec les chaussures. Ce sont les petites préférées de ma garde-robe, une collection que je regarde croître avec des étincelles dans les yeux.
Pour moi, les chaussures c’est vraiment ce qui fait toute la tenue. Je pense sincèrement qu’on peut porter n’importe quelle robe banale et cheap avec une paire de chaussures démentes et avoir l’air sublime alors que l’inverse est complètement faux. Une robe magnifique avec une paire de chaussures sans intérêt et élimées ? C’est l’échec fashion assuré.

J’ai trois critères quand j’achète une nouvelle paire :

Le confort – Franchement, si vous avez déjà vu une fille boiter dans la rue, vous comprendrez ce dont je parle. Avoir une belle paire de pompes et faire des grimaces à chaque pas, ce n’est pas exactement le sommet de la grâce. Bien sûr, on ne peut pas parler du même confort sur des chaussures plates ou sur du 12 mais je reste convaincue qu’on peut trouver des talons confortables. Tout est dans la cambrure, dans la stabilité et dans la qualité bien sûr. Et chez moi, quand une paire se met à me torturer en pleine soirée et sans crier gare, c’est fini pour elle. Elle va directement en prison, ne passe pas par la case départ, et ne touche certainement pas 20000 francs.

L’effet WOW – Mes chaussures, je les note en fonction du nombre de compliments qu’elles récoltent dans la rue. Non, je plaisante. mais je cherche toujours le petit détail, la couleur, le style qui changera un peu et qui, justement, fera passer n’importe quelle tenue au niveau supérieur. Je suis pour la petite robe noire toute simple ou la tenue basique jean-tee-shirt blanc mais l’équivalent en chaussures (la petite ballerine noire sans fioriture et ses copines) est d’un ennui incommensurable…

La qualité – Si vous voyez une nana dans une boutique qui tâte les pompes, les renifle, les retourne dans tous les sens et les examine de près, c’est moi. Bon je fais ça aussi dans les boutiques de fringues, il faut dire. Mais pour les shoes, je suis limite psychorigide. Il me faut du bon cuir, bien souple (et pas celui qui sent à moitié le plastique), des finitions soignées, de la semelle en cuir mais de préférence anti-dérapante, de la semelle assez épaisse. Il suffit qu’un talon soit en imitation bois pour me faire reposer le modèle. Beaucoup plus que sur une fringue, la qualité se voit à 100 mètres à la ronde, alors pas moyen de tricher !

Bien évidemment, en étant si difficile, ce n’est pas tous les jours que je trouve une paire de chaussures qui répond à mes critères. Mais peu importe, mon but n’est pas de faire du chiffre mais de trouver la paire qui va me mettre en extase et pour laquelle je serai prête à débourser une petite somme rondelette. Somme que je ne dévoile jamais aux amateurs d’ailleurs. Je m’y suis laissée prendre une fois, et devant le regard ébahi de mon interlocutrice, j’ai bien compris que l’histoire d’amour entre mes shoes et moi, ça ne regarde que nous.

Winter Shoes

Winter Shoes

Like many other girls, I have a peculiar relationship with my shoes. There’re the little faves of my wardrobe, a collection that I watch grow with sparkles in my eyes. For me, shoes are what makes or breaks an outfit. Put on a plain and cheap little dress with statement shoes and you’ll look amazing whereas the opposite is not true. A gorgeous dress with boring worn out shoes? It’s fashion road kill!

I have three criteria when I shop for shoes :

Comfort – Anyone who’s watched a girl on the street limping will know what I’m talking about. Wearing gorgeous shoes and pulling a face at every step is hardly the definition of grace. Of course, comfort cannot be the same in flat shoes as in 12 cm high heels, but I’m convinced you can find comfortable heels. It comes down to the arch, the stability and of course, the quality of the shoe. And in my books, a pair that starts torturing me in the middle of a night out is automatically out, sent away to the convict island of the naughty shoes.

A statement – I rate my shoes according to the number of compliments they get when they’re out and about. No, I’m kidding. But I am always looking for a little detail, a colour or a style that is slightly unusual, and that, indeed, will take any outfit to the next level. Clothing-wise, I’m all for the little black dress, the basic jeans and white tee-shirt combination, but the shoe equivalent (the plain black ballerina and her girlfriends) has to be the most boring thing on Earth.

Quality – If you ever see a gal in a shoe shop, stroking the shoes, smelling them, inspecting them from every angle, that’s me. Of course, I do the same in clothing stores I must admit. But when it comes to shoes I’m ruthless. I need good supple leather (and not the kind that half smells like plastic), well finished, a leather sole that is not slippery and thick enough. A wood-imitation heel is all a shoe needs for me to put it back on the shelf. Even more than on a piece of clothing, you can tell the quality from a mile away, so no cheating allowed!

Obviously, being so specific means that I don’t find a pair that meets all my criteria every day. But I don’t mind, I’m not into racking up the numbers and prefer tracking down the pair that will really bring me joy and for which I’m ready to spend a certain amount. An amount that I never reveal to amateurs by the way. I did once, and as soon as I saw the shocked look of the inquirer, I quickly realised that the love story between my shoes and I is nobody’s business but ours.

6 thoughts on “Shoes – A Love Affair

  1. Je suis également une fanatique de chaussures. Je passe un temps fou à faire des repérages sur internet et à chercher des codes de réduction ! Quant à la question du prix, ça reste toujours un sujet plus ou moins tabou avec l'entourage…donc soit je ne l'évoque pas, soit je mens si on me pose la question….sauf si je n'ai rien à me reprocher bien sûr 😉
    Et puis, je préfère investir dans des paires de chaussures que dans un écran plat et autres gadgets technologiques 😉 !! Chacun ses priorités.

  2. @ Rose : Je suis comme toi, je passe tellement de temps à admirer des chaussures sur internet (et à faire des plans sur la comète pour pouvoir me les offrir) que je devrais en faire un métier à plein temps !

  3. Hi hi hi…ce serait génial ça : acheteuse de chaussures à plein temps…avec fonds illimités !
    Des fois, je me demande si je ne fais pas une vraie obsession sur les chaussures ! Et je pense que mon copain a parfois des doutes sur ma santé mentale….;-)

  4. Je suis egalement assez chipoteuse sur les chaussures, ce qui fait qu'a l'arrivee, j'en achete peu… ces bottines lacees au milieu, elles viennent d'ou? elles m'ont l'air magnifique!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s