Coup de coeur pour la Nouvelle-Orléans

Sur le Mississippi

Il est rare de pouvoir apprécier une ville sous une pluie battante, trempée jusqu’aux os alors que l’on explore ses rues. D’ailleurs, il n’est pas malin du tout d’aller visiter une ville au climat tropical en plein été. Mais, j’avoue, ça fait des années que je rêvais d’aller à la Nouvelle-Orléans, alors, lorsque nous avons trouvé un petit week-end de libre mi-août, nous n’avons pas hésité une seconde à réserver notre séjour. Et ce fut sans regret, même si j’imagine que Nola (comme elle est surnommée) aurait été dix fois plus attrayante sous le soleil.

De mes quelques jours là-bas, je retiens :

  • Que même moi, je peux apprécier le jazz, surtout dans un club surnmmé “The Spotted Cat”, une des institutions de la ville. 
  • Que les southerners (les gens du Sud) ont une façon de parler bien propre (y’all!) et une personnalité mordante et pleine de charme. 
  • Que, parmi les cent mille rêves que je nourris, persiste celui d’habiter (et de posséder, soyons fous) une maison victorienne. Vous savez, celles avec les balcons couverts au premier étage… Il y a en avait plein dans mon quartier de Melbourne, et j’ai tout de suite l’impression de me balader dans le temps, en les admirant.
  • Que l’on peut rêver tout son saoul dans le Garden District, le quartier huppé de la ville (où Sandra Bullock vit, entre autres célébrités), où les maisons ne comprennent pas moins de 56 pièces et où même les quartiers des domestiques sont dix fois plus grands que mon appart new yorkais.  
  • Qu’un cimetière peut être une attraction touristique, romantique et lugubre à la fois. 
  • Que l’on peut prendre deux kilos en quatre jours, nourri à la cuisine sudiste, ô combien délicieuse et ô combien riche. 
  • Que Magazine St est une des rues les plus funky de la ville, groupe de rock squelettique à l’appui.
  • Que “Po’boy” est un mot bien plus fun pour désigner un sandwich. 
  • Que l’on peut faire la fête n’importe quel jour de la semaine sur Bourbon St, apprendre quelques pas de choré de ses voisins de piste de danse, et repartir couvert de colliers de perles de toutes les couleurs, l’emblême de la Nouvelle-Orléans.
  • Et qu’il faut absolument que j’y retourne pour Mardi-Gras !
Advertisements

2 thoughts on “Coup de coeur pour la Nouvelle-Orléans

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s