Californie part 2 – Santa Barbara

J’avoue, jusqu’à décembre, Santa Barbara n’évoquait pour moi qu’un soap opera des années 80. J’ai encore  la chanson du générique dans la tête. Mais maintenant, Santa Barbara, c’est une superbe petite ville au charme provincial, mais néanmoins dotée de supers restaurants, de jolies boutiques, de tacos délicieux,  de sculptures trompe l’oeil (oui j’ai vraiment cru que c’était un vrai monsieur qui nettoyait la vitre ci-dessous), et d’un petit musée d’art assez sympathique.
Il faut dire que si la ville a un caractère si luxueux c’est qu’elle sert de résidence secondaire à de nombreuses stars, dont Oprah Winfrey. La preuve en est : chez J.crew, en sortant d’une cabine, je me suis retrouvée nez à nez avec Julia Louis-Dreyfus, la Elaine de Seinfeld. De toute évidence, J.crew est donc ZE place to be pour croiser des ahem “célébrités”(rappelez-vous, l’été dernier j’y avais partagé un ascenseur avec DSK sur la 5th Ave. à New York). Ne me remerciez pas de cette petit astuce si vous aussi vous avez envie de shopper avec les stars… ahahaha. 
Ne vous fiez tout de même pas trop à ce ciel d’un bleu si profond… Si j’étais chez J.crew justement, c’était pour combler le vide intersidéral de ma valise (faite à trois heures du matin le jour de mon départ, une très bonne idée). Valise qui était remplie de petits tee-shirts, de mes sandales Givenchy (qui sont restées dans leur dust bag), de robettes mais pas vraiment de pulls bien chauds, ni même de manteau (grossière erreur). 
 

Californie part 1 – Los Angeles

Or, donc, je crois qu’il est grand temps que je revienne sur mon voyage en Californie, qui date maintenant de décembre. L’idée était de découvrir la région tout en sachant que l’on ne pourrait pas tout faire, le soleil qui se cache dès 17 heures et le froid limitant quand même pas mal les choses. 

Et puis, après une année 2011 ultra-mouvementée, le principe de ce séjour était clair : R&R (rest & relaxation) au maximum. Résultat, j’ai lu deux romans et vu cinq films en l’espace de quinze jours, ce qui n’a jamais du m’arriver avant. 
Mais j’ai quand même profité des environs avec ces quelques points forts (et petits anecdotes) en particulier : 
  • La jetée de Santa Monica avec sa fête foraine permanente, propice à des photos très colorées. 
  • True Food Kitchen, un restaurant, et Huckleberry, un café. Tous les deux dans Santa Monica et à tomber par terre. 
  • La magnifique king suite du W Hotel dans Hollywood. Alors je vous rassure tout de suite, je n’ai pas (encore) gagné le loto, et je n’ai pas non plus les moyens de réserver une suite à $3000 la nuit. Mais j’ai un amoureux qui voyage beaucoup pour le travail, ce qui nous permet de régulièrement descendre dans des hôtels de luxe, et ce gratuitement. En général il s’agit d’hôtels 5 étoiles très business, rien de très intéressant, mais les hôtels W sont connus pour leur design bien plus funky. Je me demande bien quelles célébrités ont pu dormir dans ce lit avant nous… 
  • Le tour des studios Warner Bros. Touristique à souhait, mais extrêmement intéressant. Trois heures à se balader dans les studios et lieux de tournage de films et séries, dont le set de “The Big Bang Theory” ! J’ai pu m’asseoir sur le canapé de “Friends” (ci-dessous), oui, oui, le vrai, l’original ! Parcourir l’entrepôt où sont catalogués tous les “props” objets de déco, meubles etc. m’a donné le tournis… Je le conseille vivement. 
  • Beverly Hills et Rodeo Drive. Impossible de résister la tentation de prendre la voiture et parcourir Beverly Hills pour admirer les maisons des stars, dont la plupart sont camouflées par des grands murs. Pour la même raison, nous avons fait Mulholland Drive tout en long. Quand on commence à se dire, en contemplant une magnifique villa, qu’elle n’est pas top par rapport aux précédentes et qu’elle doit être habitée par une célébrité de série B, il est grand temps de retourner à la réalité. 
  • Hollywood. Le quartier, bien sûr, mais aussi les neuf lettres blanches mythiques. Quand on a un amoureux qui est passionné de photographie comme le mien, on a la chance (ou pas) de devoir se rendre dans tous les endroits d’où on peut admirer un tel symbole, à la recherche de la photo parfaite. Perso, je ne crois pas que je pourrais me lasser de les regarder.

Bon, c’est tout pour aujourd’hui, mais le voyage continue… bientôt !