En Images # 22 – New York

Il y a quelques semaines, je me suis lancée le challenge de tester un nouveau resto chaque week-end, plutôt que de toujours fréquenter les mêmes endroits. Pari tenu pour le moment, mais parmi mes découvertes, Monument Lane est le seul endroit que je recommanderais. La nourriture y est riche (très riche même, une petite sieste après coup serait la bienvenue) mais vraiment délicieuse. A tester pour le brunch : le brioche French toast et le Farm egg scramble. En plus, le café se trouve dans une très chouette rue du West Village qui regorge de petites boutiques et restos/bars sympathiques.

Le Bowery Mural a été repeint récemment (il est renouvelé plusieurs fois par an). Il y a quelques semaines, il ressemblait à ça :

Et maintenant :

Au jardin botanique de Brooklyn. Cette photo réussit l’exploit de prétendre que nous étions seuls au monde, alors que l’on pouvait à peine mettre un pied devant l’autre. 

J’ai enfin visité le Whitney ! Il était temps de voir “l’original” car le musée d’art américain déménage l’année prochaine à l’extrémité sud de la High Line. Ce qui méritera sans aucun doute une autre visite.

Une chouette sculpture en légo sur la 10ème avenue :

Et une autre adresse sympathique: M.Wells Dinette au sein du Moma PS1 dans le Queens. La nourriture y est très bonne, mais c’est surtout le décor de salle de classe qui mérite le détour. 

Advertisements

En Images # 21 – New York

(sur Kenmare St)
J’adore Instagram. Je m’en sers comme guide touristique (j’y dégote plein de bonnes adresses) inspiration mode (je jette régulièrement un coup d’oeil à #mesmarquespréférées), et c’est un super moyen de prendre des nouvelles des copains (comparé à Facebook, qui m’horripile la plupart du temps). J’aime savoir quel temps il fait à Paris ou Melbourne aujourd’hui, ce qu’il y a dans les assiettes des  autres ou visiter une expo virtuellement avant de m’y rendre.
Ce graffiti d’Anna Wintour et Karl Lagerfeld, je l’avais repéré depuis quelques temps, mais il m’a fallu une bonne séance de googlisation pour le localiser avant de pouvoir aller l’apprécier en vrai. 

Le Flatiron est un de mes immeubles préférés à New York (et un de mes quartiers préférés aussi d’ailleurs). J’adore le fait que, de cet angle, il apparaît encore plus plat qu’il ne l’est vraiment. 

Les couchers de soleil sur l’Hudson River sont souvent magnifiques. Si vous me suiviez quand je vivais à Melbourne, vous savez que j’avais le droit à ce genre de spectacle de ma fenêtre régulièrement. A New York, avoir une vue quelle qu’elle soit est un véritable luxe et ce n’est donc pas demain la veille que vous verrez une photo prise de chez moi, à part si vous avez envie de voir chez mes voisins 🙂

Au détour d’une rue dans le Meatpacking
Je vis dans un quartier où il y a peu de familles (enfin, si on ne compte pas les chiens) et pourtant il y a des écoles partout. Chaque jour, entre 14 heures et 15 heures, c’est donc le ballet des bus scolaires. Notez les entrées séparées “Girls” et “Boys” (qui ne sont plus utilisées, bien sûr).

Pour me suivre sur Instagram, c’est par ici.

D’autres “New York en images” :
En images # 20 (New York sous la neige)
En images # 19
En images # 18 (Brooklyn, Greenpoint & Bushwick)
En images #17
En images #14

En images #9 (Brooklyn)
En images #8 (Brooklyn)
En images #4 (New York et Washington DC)
En images #3 (Coney Island)

Un week-end à Londres

Devant Westminster Abbey

Deux semaines à peine après avoir quitté le soleil mexicain, je me suis retrouvée à Londres par un froid polaire. Pour moi, c’est le vrai test : si on arrive à apprécier une ville à son pire, c’est qu’on l’aime vraiment.

J’ai dû me rendre à Londres une bonne dizaine de fois en tout, mais, à chaque fois, les circonstances sont si différentes que j’ai une expérience toute nouvelle. Et puis, l’avantage d’avoir visité une ville touristique de nombreuses fois, c’est que l’on peut faire l’impasse sur les grosses attractions sans avoir l’impression de rater quelque chose.
Voici donc les points forts de mon dernier séjour Londonien :

  • Arpenter le grand magasin Liberty London en long en large et en travers. Je n’arrive pas à croire que je ne m’y suis jamais rendue auparavant, alors que j’ai bien sûr toujours admiré leurs célèbres tissus. J’en ai rapporté quelques souvenirs (leur papeterie est superbe, ainsi que leur vaisselle) et ai dû y retourner trois fois en tout. Oui, en trois jours.  
  • Une balade et un brunch à Notting Hill (passage obligatoire pour moi quand je suis à Londres, je suis une vraie touriste dans l’âme. Je n’ai pas pu non plus m’empêcher de passer chez Harrods et devant le Buckingham Palace).
  • Expérimenter la grande tradition anglaise qu’est l’Afternoon Tea. Bon, il faut dire que toute tradition en rapport avec la nourriture me parle, mais celle-ci est si gourmande (les scones avec de la clotted cream !!!) que je n’ai pas pu m’y adonner qu’une seule fois. Mes deux adresses : chez Liberty London, donc, et Cocomaya. Depuis j’ai grandement envie de tester Tea & Sympathy, le salon de thé British du West Village. 
  • Une visite de la National Portrait Gallery. Ma curiosité était attisée par le portrait de Kate Middleton qui avait fait beaucoup de bruit. De près, je l’ai trouvé tout aussi sombre et peu flatteur, mais la galerie valait tout de même le déplacement. Il y a beaucoup d’oeuvres intéressantes et cela m’a fait un bon rappel d’histoire de l’Angleterre. 
  • Dîner obligatoire dans un Fish&Chips près de Covent Garden. Obligatoire quand on a un mari australien qui a été élevé au Fish&Chips. 
La Saint-Valentin sur Covent Garden
  • J’ai aussi beaucoup aimé Borough Market, un grand marché culinaire mi-couvert qui n’a rien à envier au Chelsea Market. 
  • Je n’ai pas pu m’empêcher de faire un tour par Somerset House (j’étais à Londres pendant la Fashion Week) pour admirer le fashion circus de près. Toute curieuse que je suis, je me suis aventurée à l’intérieur jusqu’à ce qu’un garde m’interpelle. J’étais en train d’essayer de rentrer dans un endroit VIP (sans m’en rendre compte), et je n’avais pas de badge. En même temps, il aurait pu deviner à mon look : je n’avais emporté qu’une petite valise avec moi et mes jeans et mes boots défoncées m’ont servis d’uniforme pendant dix jours. 
  • Côté shopping, à part Liberty London, j’ai adoré les rues du quartier du Seven Dials, ai visité le Dover Street Market, et suis bien sûr passée chez COS, la marque qui me manque le plus depuis que je vis hors d’Europe. D’ailleurs, une boutique est prévue dans New York (sur Spring Street) mais la date d’ouverture n’a pas encore été confirmée.
Et, comme à chaque fois que je vais à Londres, j’ai hâte d’y retourner !
chez Liberty London

En Images #20 – New York sous la neige

Je crois qu’après cet hiver, je ne verrai plus jamais la neige de la même façon. Même les plus belles choses s’apprécient mieux avec modération ! 

C’est dans ces moments-là que je me rends compte à quel point j’ai eu de la chance de grandir dans un pays au climat tempéré. Non pas que le temps soit toujours clément en France, mais il a l’avantage d’être supportable la majeure partie de l’année. 
A Amsterdam, j’ai connu les étés (presque) entiers sous la pluie, le ciel gris en permanence, à Melbourne, j’ai fait les frais de la couche d’ozone trouée, du soleil qui tape comme si on avait mis la tête dans un four, et me suis vue pour la première fois couverte de tâches de rousseur. 
Le climat, c’est sans doute ce qui me déplaît le plus à New York. Le printemps et l’automne sont absolument splendides, mais l’hiver (rude et sec) et l’été (très chaud et humide) sont à peine soutenables. Et cet hiver, et bien cela donne ça, avec des températures qui repassent très rarement au-dessus de zéro…  

D’autres “New York en images” :

En images # 19
En images # 18 (Brooklyn, Greenpoint & Bushwick)
En images #17
En images #14

En images #9 (Brooklyn)
En images #8 (Brooklyn)
En images #4 (New York et Washington DC)
En images #3 (Coney Island)

Happy New Year!

Je reviens juste de Melbourne où j’ai passé les fêtes de fin d’année, année qui s’annonce donc pour le moment sous le signe du jetlag*. J’ai passé ma première semaine à Melbourne à dormir, à manger et à jouer aux voitures avec mes neveux, et la deuxième à manger, passer du temps avec mes amis, et à comploter pour trouver une façon de vivre à la fois à Melbourne et à New York (solution: gagner au loto**, acheter une résidence dans chacune de mes villes préférées – j’ajouterais donc Paris – et bouger tous les trois/quatre mois. Degré de probabilité zéro, mais l’espoir fait vivre). 
J’adore Melbourne pour la vie facile et paisible que l’on peut y vivre, pour son climat (très changeant, mais beaucoup plus agréable que celui de New York), pour sa nourriture (tellement meilleure qu’à New York, j’ai découvert plein de nouveaux supers restos, et adoré retrouver mes préférés qui n’ont pas changé d’un pouce en presque trois ans), et, comme vous pouvez le constater, pour son street art.
Mais voilà, New York sera toujours New York, et aucune ville ne pourra jamais lui arriver à la cheville.  J’ai hâte de continuer à l’explorer en 2014 et vous souhaite à toutes et à tous une très belle année riche en aventures et en découvertes.

* De loin le plus brutal que j’aie jamais connu. L’Australie, c’est vraiment le bout du monde. Debout pendant plus de trente heures au retour (dont 20 heures de vol sans dormir entrecoupé de 5 heures d’attente à LA), et mon horloge biologique qui est toujours réglée sur Melbourne, j’espère refaire surface bientôt…

** Sans rire, nous avons bien joué au loto pendant que nous y étions, et avons gagné la somme astronomique de $21. Peut mieux faire.

En images #19 – New York

Demi-finales hommes à l’US Open
La bougie que l’on devrait distribuer d’office à toutes les trentenaires
Splendide journée d’automne à Central Park (ou comment tomber encore plus amoureuse de New York)
Sac (Rebecca Minkoff) et chaussures (Marc by Marc Jacobs) favoris du moment + chat en mode exploration (mais qui n’a même pas remarqué les “souris”)

Expo James Turrell au Guggenheim. 45 minutes de queue pour observer un trou invisible = Only in New York
“Déjeuner” chez Two Little Red Hens, ma boulangerie préférée à New York

Ventre plein, coeur heureux… Voir photo du dessus 😉 (à Fort Greene)
Vue du One World Trade Center depuis Hoboken
Plus d’instantanés de ma vie à New York ici ou sur mon fil Instagram

En images #18 – Street Art à Greenpoint et Bushwick, Brooklyn

Ces photos datent un peu, mais je ne me lasse jamais de prendre et de poster des photos de Street Art dans New York. Il y en a à tous les coins de rue, dans certains quartiers plus que d’autres et certains endroits, comme sur le Bowery Mural ou la High Line se renouvellent régulièrement avec de véritables oeuvres d’art.
Plus de photos de street art à New York ici et  et sur mon Instagram

Cette fusée tient une place particulière dans mon coeur, grâce à cette photo qui trône fièrement dans notre chambre.