En passant…

Je suis en train de boucler plusieurs projets professionnels (tout en réfléchissant aux suivants, la joie d’être freelance !) mais j’ai aussi plein de choses à raconter.

Il me reste encore pas mal de posts voyages à faire, notamment sur ma plus grande déception (Montauk) et mon gros coup de coeur (Charleston) de l’année dernière. Je reviens aussi de Los Angeles où j’ai passé un excellent séjour. Je ne saurais pas trop expliquer pourquoi, mais je nourris une passion sans fond pour les palmiers, donc, quand je suis en Californie, il me suffit de lever les yeux pour me mettre à planer. J’ai plein de photos et de bonnes adresses à partager… A suivre. 
Deux ans déjà ! Il y a quelques mois, un chauffeur de taxi nous faisait la remarque, à M.C. et à moi, que nous étions encore des jeunes mariés. Cela nous a bien fait rire : huit ans (et une dizaine de jours maintenant) que l’on est ensemble, plus de sept ans que l’on vit ensemble (avec des passages dans trois continents), cela ne donne pas l’impression d’être un couple tout neuf. D’ailleurs, c’est pour cela que nous nous sommes mariés le jour de notre anniversaire (de notre première date) : pour nous, il n’y a pas de distinction entre l’avant mariage et l’après, juste une évolution au fil des ans, des passages de la vie, et des pays aussi. J’avoue que je reste toujours perplexe devant les couples qui célèbrent leur anniversaire de mariage mais ne se souviennent pas de la date à laquelle ils se rencontrés… Bref, c’était quand même plutôt sympathique de se remémorer ce jour grâce à un article paru, en décembre dernier, dans Bride (un magazine australien). 
C’est le printemps ! Enfin, enfin, enfin, il est arrivé. Et je n’ai envie de porter que du gris, du blanc et du noir. Et des baskets… blanches et noires. Ok, ce n’est pas super printanier tout ça, mais peu importe. J’ai découvert récemment que je préférais les jeans gris aux jeans bruts, et je ne quitte plus mon skinny Citizens of Humanity (modèle avedon, couleur moon shadow, un gris délavé juste ce qu’il faut). Quand je l’ai acheté en soldes il y a quelques mois, je n’étais pas vraiment sûre de moi et, sur le moment, j’avais même pensé à le retourner. Finalement, je le porte tout le temps, et il est vite devenu mon jean préféré. C’est souvent comme ça, d’ailleurs chez moi. Je ne suis pas sûre d’une pièce pendant un temps, et je finis par ne plus pouvoir m’en passer. Comme quoi mes instincts me trompent souvent. 
Je viens de terminer un projet boulot dont je vous reparlerai bientôt. J’ai eu le plaisir de rédiger une série articles sur la vie à New York pour un hebdomadaire français, à paraître en juin. Pour une fois que je travaille sur un projet suceptible d’intéresser certains lecteurs, je vais en profiter 🙂
Le Gala du Met a eu lieu lundi soir, et comme toujours, j’ai suivi cela avec attention. Il y avait plein de robes fabuleuses (Karolina Kurkova, en Marchesa, était particulièrement sublime, mais j’ai aussi beaucoup aimé Reese Witherspoon en Stella McCartney. Cette teinte de rose est parfaite !) mais cela signifie aussi le début de l’exposition mode annuelle du Met, à laquelle je me rends religieusement depuis que je vis à New York. Je sais déjà que la rétrospective sur Charles James va me plaire, nul doute que je vais passer de longs moments à rêver devant ses robes de bal d’une autre époque !
D’ailleurs, en parlant de choses à faire à New York, j’ai une liste longue comme le bras de musées, restos, bars, boutiques à visiter, grâce aux très nombreuses recherches que j’ai dû faire pour mes articles. Je me suis même lancé un challenge : tester (au moins) un nouveau resto chaque week-end. So far so good! Découvert (et approuvé) ce week-end pour le brunch : Monument Lane dans le West Village. 
Ah et pour finir ce pèle-mêle, dans quelques semaines, cela fera dix ans que j’ai quitté la France. Cela mérite bien un petit post sur ce que ces dix années d’expatriation m’ont apprise…
A bientôt !

Advertisements

Plus de détails…

Pour celles que ça intéresse, notre mariage fait l’objet d’un reportage sur le blog de Madame C aujourd’hui. Photos, détails, il y a tout ou presque !
Et il me semble que j’avais évoqué il y a quelques mois une rencontre faite à New York grâce à ce blog. Il s’agissait de ma super wedding planner (devenue amie) qui m’a trouvée grâce à ce blog alors qu’elle débutait son activité et qu’elle souhaitait rencontrer des futures mariées. Une super chouette rencontre donc, puisqu’elle a donné naissance à un mariage parfaitement organisé, et une belle amitié 🙂

Just Married!

Je sais que certaines d’entre vous attendent des photos, des détails…

Alors, pour vous faire patienter, voici un petit aperçu…

A noter que je retirerai probablement les photos dans quelques jours. La dernière photo a été prise par une amie, et est de loin la photo de moi que je préfère !

A bientôt !

Edit du 6 juin : quelques photos ont disparu 😉

Cette semaine # 2

Une envie : Un bar à desserts pour mon mariage

Une escapade : Un week-end à Washington
Une série TV : Glee, dont je suis devenue absolument méga fan. 
Un look adoré :

J’ai beau déjà avoir deux robes blanches que j’adore (en plus de ZE robe blanche), une très années 50 avec la taille bien marquée et jupe bouffante qui tombe en dessous des genoux et l’autre en dentelle avec le bas “scalloped” (oui j’ai honte, mais je n’ai absolument aucune idée de l’équivalent en français, voici une photo de la robe, vous verrez ce que je veux dire), j’ai passé tout l’été à chercher une robe comme celles ci-dessus. 
Une fashion news :
Vous connaissez mon amour pour Acne. En général, je m’achète une pièce ou deux chaque saison, de préférence en soldes. Une de mes fringues préférées toutes catégories confondues est cette jupe plissée fleurie que je porte tout le temps. Bref, Acne vient de sortir une collection capsule avec Marcel Silver, et je ne peux pas vous dire à quel point je suis fan. Je crois bien qu’il me FAUT une des pièces ci-dessous :

Un achat : ces derbies argentées de chez Madewell :
Et un anniversaire, aujourd’hui, donc, ce blog a 5 ans !

The Dress

Je ne sais plus si je vous avais dit, mais j’ai fait faire ma robe de mariée à Melbourne avant de partir. Oui, plus d’un an avant le D-Day. J’avais une idée très précise du style que je voulais, et comme, éloignement oblige, je ne pouvais pas avancer sur d’autres points des préparatifs, je me suis fait plaisir côté robe. Et puis, je savais aussi qu’arrivant dans un nouveau pays, je n’allais certainement pas avoir envie de courir les boutiques de mariée toute seule alors que j’aurais mille autre trucs à faire.
Ma beauté est encore en Australie en ce moment, elle me rejoindra début octobre, ramenée par une amie qui me rend visite. J’ai hâte de la revoir, mais non, je ne vais pas vous la montrer aujourd’hui. Par contre, je me suis dit que je pourrais partager un extrait du contenu de mon dossier “dress”… Juste pour le plaisir !



De haut en bas :
Une illustration des années 20
Vera Wang
Collette Dinnigan
Robe et voile Johanna Johnson
Robe Monique Lhuillier (le dos est à tomber aussi !)
Michelle Williams en Vera Wang
Luci Di Bella
Carolina Herrera
Natalie Portman en Rodarte dans “Black Swan”
Vionnet

Concrete Jungle Where Dreams Are Made Of

Ahem… Toute préoccupée que je suis à la paperasserie et aux multiples détails logistiques incombant à un déménagement inter-continents, et aussi au passage, toute prise que je suis par l’écriture de mon roman – mon septième livre ! – j’ai oublié de vous dire où j’allais.

Donc, si vous ne l’avez pas déjà compris grâce au titre, je pars vivre à New York.

Times Square, NYC

[Photo prise par M.C. lors de notre dernier voyage à New York en 2009]

Voilà, voilà, voilà. Ca faisait environ un an que je préparais mon retour en France, M.C. et moi ayant décidé de venir vivre à Paris après 3 ans à Melbourne, mais, comme on dit par chez nous “life is what happens where you’re busy making other plans”.
Plus on s’organisait pour Paris, et moins ça fonctionnait, pour des tas de raisons bien trop boooring pour énoncer ici. Et puis, on a fait à M.C. une proposition qui ne se refuse pas : une mutation aux US.
Sauf que nous, on l’a refusée, trop concentrés sur les projets qu’on avait fait depuis tout ce temps.
Et puis, une fois, deux fois, trois fois… Nous avons fini par craquer. New York, nous voilà !

Ah et puis du coup, on se marie là-bas aussi, en avril 2012. La date était retenue depuis longtemps. On savait qu’on serait trop occupés cette année avec le déménagement, changement de pays, de climat, d’hémisphère, de boulot, de mode de vie… ça faisait un peu trop pour organiser un mariage par dessus !
Et puis, il faut croire qu’on a bien fait, car ce qu’on n’avait pas prévu c’est le changement radical de destination.
Et donc voilà, ma première mission à New York, alors que j’aurai déjà rendu mon roman, c’est d’organiser notre mariage… Sympa, non ?