En images #18 – Street Art à Greenpoint et Bushwick, Brooklyn

Ces photos datent un peu, mais je ne me lasse jamais de prendre et de poster des photos de Street Art dans New York. Il y en a à tous les coins de rue, dans certains quartiers plus que d’autres et certains endroits, comme sur le Bowery Mural ou la High Line se renouvellent régulièrement avec de véritables oeuvres d’art.
Plus de photos de street art à New York ici et  et sur mon Instagram

Cette fusée tient une place particulière dans mon coeur, grâce à cette photo qui trône fièrement dans notre chambre.

En images #17 – New York

Ca faisait longtemps… petit pèle-mêle de photos des six derniers mois

Dans le métro New Yorkais

Dans la catégorie “Only in the US”, je demande l’assaisonnement pour popcorn, au choix: bacon, aïl, ranch ou jalapeno.

Vue du sud de Manhattan depuis Top of the Rock
Et vu par le pro de la maison, ça donne ça.

Vue de Central Park et du nord de Manhattan depuis Top of the Rock
Tiens, une autre paire de brogues. Comme j’en ai déjà si peu… Celles-ci viennent de chez Cole Haan. 

Le sapin de Noël version Louboutin (je vous avais dit que ces photos datent !)

Sur la High Line

Cherchez l’intrus 
(aka la seule et unique photo prise lors de ma dernière escapade de 2012)

D’autres New York en images

En images #14

En images #9 (Brooklyn)
En images #8 (Brooklyn)
En images #4 (New York et Washington DC)
En images #3 (Coney Island – qui fait partie de New York, je précise juste au cas où)

En images #12 – New York

Katz’s, le fameux deli de Quand Harry rencontre Sally. I’ll have what she’s having!

Dans l’East Village

 Sur le toit du Met – On ne voit pas grand-chose mais je porte mon pantalon J.Crew et ce top Anthropologie, un de mes préférés du moment.
J’y ai vu l’expo Schiaparelli/Prada qui m’a beaucoup plue. Peut-être pas aussi époustouflante que l’expo Mc Queen de l’année dernière, mais à voir néanmoins.

En images #10 – New York

Chez Empire Cake (précédemment Lulu Boutique), dans Chelsea. Je n’oserais jamais couper une telle oeuvre d’art.

Chez Prada, à la recherche de la chemise blanche parfaite pour M.C., pour le mariage. Chemise qu’il a fini par trouver… dans son placard.

Le printemps à New York (dans Chelsea, sur la Highline, et dans Central Park)

Sur la Highline

Ma vue quand je travaille. Très encourageant.

Au Metropolitan Museum, où je vais retourner très bientôt pour l’expo Schiaparelli/Prada

Shibi, fait à la main dans un petit village de Chine, m’a été offert par une amie. Pour la petite anecdote, elle a acheté plusieurs de ces petits chats fabriqués dans ce tissu typique du village de Qibao, en Chine. A part moi, tous les autres cadeaux étaient destinés à des petites filles…

Parmi toutes les cartes de mariage que nous avons reçues, sans aucun doute ma préférée 😉

Just Married!

Je sais que certaines d’entre vous attendent des photos, des détails…

Alors, pour vous faire patienter, voici un petit aperçu…

A noter que je retirerai probablement les photos dans quelques jours. La dernière photo a été prise par une amie, et est de loin la photo de moi que je préfère !

A bientôt !

Edit du 6 juin : quelques photos ont disparu 😉

Ahem…

Ce post aurait du paraître lundi dernier, jour d’Halloween, mais la vérité c’est qu’en ce moment je n’ai pas le temps de grand-chose. La faute à essayer de faire dix mille trucs à la fois. Bon, je sais que c’est du réchauffé maintenant, mais j’avais gardé ces photos en stock pour les poster le jour j, alors je me suis dit que ce serait dommage de les laisser tomber dans les oubliettes.
Alors, Happy (Belated) Halloween ! Est-ce que vous avez fêté ça ? Ici, on ne rigole pas avec cette fête ! Il y avait plein de soirées Halloween le samedi d’avant (celui où il a neigé toute la journée) et une superbe parade le lundi.

En images… Part 3 – Coney Island

Vous savez quoi ? Demain, ça fera cinq and que je blogue ! Qui, ici, se souvient de Vendredi 13 ? Bon, vous me direz, qu’il y a eu un certain laissez-aller ces deux dernières années et vous aurez raison. Mais une nouvelle vi(ll)e et une jolie rencontre faite grâce au blog, et c’est reparti ! Vous me faites signe si vous passez par ici ?

Une après-midi à Coney Island (qui date un peu, je l’avoue)

Un des meilleurs chocolats chauds de la ville, chez City Bakery (oui, oui, celui de Sex and The City) – (et oui, oui, c’est bien un énorme cookie à côté)

Et un heureux évènement… Disponible dans toutes les bonnes librairies !

Ne vous fiez pas aux apparences…







(cliquez sur les photos pour les voir en plus grand)
Contrairement à ce que les photos laissent penser, je suis bien arrivée à New York il y a un mois !
Mais avant cela, et depuis que je suis partie d’Australie, je suis passée par la Malaysie (donc), Amsterdam (souvenirs souvenirs, j’y ai habité pendant 3 ans et demi), la France, le sud, le centre et Paris, et l’Islande.
Ca fait des années que je voulais aller en Islande. Quand j’étais à Amsterdam, j’avais un copain photographe (anglais) qui y avait fait toute une séance de photos. A couper le souffle. Ce qui tombe bien, c’est que mon M.C. à moi est aussi un pro/amateur de photos et que les paysages c’est son méga dada. Il n’aime pas que je dise qu’il est photographe pro (ce n’est pas son métier de tous les jours), mais moi je ne suis pas d’accord. Après tout, si je vous disais qu’une photo qu’il a prise il y a quelques années trônent depuis 2 ans dans tous les supermarchés américains…
Enfin, bref, donc l’Islande. Tout de suite en sortant de l’avion, j’ai détesté. Je revenais d’une canicule à Paris (fin juin), j’étais en débardeur (bon ok, ça c’est de ma faute !) et dès que j’ai passé la porte de l’aéroport, je me suis retrouvée prise dans une tempête de vent glacial, de brouillard et de pluie.
Autant dire que le lagon bleu n’était pas aussi idyllique qu’il l’est sur les photos. Et puis, dès le lendemain, je suis allée m’équiper (ils savent faire des fringues pour le froid les islandais, je vous le dis !) et c’est tout de suite aller beaucoup mieux.
Donc j’ai passé ma semaine de vacances d’été en Islande avec un legging en laine sous mes jeans, quatre couches en haut et un bonnet en laine bien enfoncé sur les oreilles. Et encore, par moment, j’aurais bien rajouté une ou deux couches.
Mais il aurait pu faire moins douze que ça aurait quand même valu le coup. L’Islande m’a prise aux tripes, bouleversée, émue, ravie dans tous les sens du terme.
Je n’oublierai jamais un moment en particulier : après avoir rêvassé pendant des heures devant un lagon d’Icebergs, nous nous sommes rendus à une plage voisine (ci-dessus) : du sable noir, des icebergs dans la mer et derrière nous, des montagnes et des glaciers en fond. Et personne d’autre. C’était assez surréel en soi quand deux phoques sont apparus près de la rive : c’était l’heure du dîner apparemment car ils plongeaient la tête dans l’eau (glacée les pauvres !), en ressortaient avec un poisson, l’engloutissaient en deux bouchées et repartaient à la poursuite d’un autre…
Il y a eu plein d’autres moments mémorables (un voyage en bateau pour voir des baleines, notamment et le soleil 24/24 qui descend à peine dans le ciel le soir) et j’aimerais bien y retourner le plus vite possible.
Inutile de vous dire que lorsque nous sommes arrivés à NYC après ça, un samedi soir de canicule, notre appart (temporaire) étant situé dans une des rues les plues bruyantes du Village, on a un peu souffert.
Pendant 2 jours, on ne voulait qu’une chose : sauter dans un avion direction l’Islande.
Et puis maintenant, je n’entends presque plus les sirènes des ambulances…
PS : je viens (enfin !) de répondre à quelques commentaires laissés en suspens dans mes posts précédents. Toutes mes excuses mais sachez que je les lis et les apprécie beaucoup !